contact us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right.

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

banniere_report_diademuertos.jpg

Dia de Muertos

[En]
Día de Muertos (Day of the Dead) is a typical celebration of the Mexican culture. With its festive nature and creation of private altars dedicated to the dead, it differs from other festivals of Christian dead. 
Altars are covered with offerings, sugar skulls, personal belongings of the deceased, flowers, food and even alcohol. Mexican festivities are performed during the first two days of November; the first for "Angelitos" (dead children) and the second for "Todos Santos" (adults).

During a trip in November 2013, I had the opportunity to mingle with the Mexican region of Morelos, a small state located in the center of the country, 86 km south of Mexico City, the mexican capital.

On November 2, during the commemoration of the faithful departed, Mexicans go to the cemeteries to visit their dead. It is festive and colorful. This is also an opportunity to clean the graves of the dead but also to bring them offerings and food. 

Every family feels reunited. The world of the living and the dead seem to unite a few hours. 
It is in the little cemetery of Ocotepec city that I have observed families bringing orange flowers called zempaxuchitl, tto lay them on the graves. 

At rare moments of sadness, mariachis come accompany the cries but there are more smiles than tears as if mexicans do not seem to be afraid of death. 
During the Dia de Muertos, the festivities take place in joy and good cheerfullness.

During this period, schools are decorated with skulls of all kinds. This is the main symbol of this commemoration. To guide the souls, a path of flower petals is drawn from the street to the altar. Prayers are recited and music is played. In the evening, people go out partying in large balls organized for the occasion. Young people are dressed in rich clothes and cover their faces with white paint and black portraying macabre characters. 

[Fr]
Día de Muertos (Jour des Morts) est une fête typique de la culture mexicaine. Elle se distingue des autres fêtes des morts chrétiennes, que l'on célèbre à la Toussaint, par le caractère festif de certaines traditions et par la réalisation d'autels privés dédiés aux morts. Ces derniers sont couverts d'offrandes, de crânes en sucre, d'objets personnels du défunt, de fleurs, de nourriture et même d'alcool. Les festivités mexicaines sont pratiquées pendant les deux premiers jours du mois de novembre ; le premier pour les "Angelitos" (enfants morts) et le second pour "Todos Santos" (les adultes).

Lors d'un voyage en novembre 2013, j'ai eu l'occasion de me mêler aux mexicains de la région de Morelos, un petit état situé au centre du pays, à 86 km au sud de Mexico City, la capitale.

Le 2 novembre, lors de la commémoration des fidèles défunts, les Mexicains vont dans les cimetières rendre visite à leurs morts. Elle a la particularité d'être festive et colorée. C'est l'occasion de nettoyer les tombes des défunts mais surtout de leur apporter des offrandes et de la nourriture. Chaque famille se sent à nouveau réunie. Le monde des vivants et celui des morts semble ne faire qu'un durant quelques heures. C'est à Ocotepec, dans le petit cimetière de la ville que j'ai observé ce va et vient des familles, chargées de fleurs oranges appelées zempaxuchitl, qu'ils viennent déposer sur les tombes. Lors de très rares moments de tristesse, des mariachis viennent accompagner les pleurs mais l'on croise plus de sourires que de larmes car les mexicains n'ont pas l'air d'avoir peur de la mort. Durant le Dia de Muertos, ils montrent à quel point ils s'en moquent et jouent avec elle. C'est ainsi que se déroulent les festivités, dans la joie et la bonne humeur, et l'on peut constater la grande différence de coutumes qui entourent ce genre d'évènements.

Durant cette période, les écoles sont décorées de crânes en tout genre. C'est le principale symbole de cette commémoration. Pour guider les âmes, un chemin de pétales de fleurs est tracé de la rue jusqu’à l’autel. Des prières sont récitées et de la musique est jouée. Le soir, les gens sortent faire la fête dans de grands bals organisés pour l'occasion. Les jeunes sont vêtus de riches habits et recouvrent leurs visages de peinture blanche et de noire jusqu'à ressembler à des personnages macabres. Des concours de Catrina, personnage squelettique de la culture mexicaine, se déroulent sur les places principales. L'occasion de se faire prendre en photo et de gagner une pièce pour les déguisements les plus réussis. 


All rights reserved © 2013 Kares Le Roy